Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Bonlieu hors les murs, dans nos murs…

BONLIEU
HORS LES MURS : FÉV. – MARS – AVR. 2021

7 équipes artistiques en tournée hors les murs.

Bonlieu se tient tout près de vous !

Après une tournée à l’automne dans les écoles, à partir de février, c’est au tour des MJC – centres sociaux (accueils de loisirs, jeunes, parcours d’aide à la scolarité), EHPAD et structures d’accueil de personnes en situation de handicap d’accueillir les artistes !

Chaque forme artistique sera suivie d’un temps de médiation pour échanger avec les publics, et d’un temps de pédagogie et de transmission avec des ateliers adaptés et partagés.

Emir Ben Abdelkader a écrit ce solo en forme d’introspection. Il y retranscrit son parcours de danseur – croisant danse contemporaine et hip hop – traversé successivement par la découverte de son corps, le jeu, l’ennui, la colère, la surprise… Autant d’étapes nécessaires pour se révéler à soi-même.

Notre avis

La Maison des Adolescents a accueilli cette proposition pour des jeunes du dispositif « Promo 16.18, 1 jeune 1 solution », une façon de signifier qu’une expérience sensible, incarnée dans une rencontre artistique signifiante, ouvre de nouveaux espaces de pensée.  Emir nous a proposé un solo, un témoignage de son parcours et un atelier danse. Et les jeunes ont pu à la fois ,lâcher prise et émettre un point de vue pertinent.

Leurs avis

Lina 17 ans

« C’était super intéressant, nous avons eu beaucoup d’explications et j’ai bien aimé son récit de son parcours. Je me souviens qu’il nous a indiqué que la danse c’était un trio espace, corps et musique.

Quand il a dansé, il a montré sa personnalité. On voit qu’il danse avec ses émotions et ses ressentis. Il a plein de personnages dans sa tête. J’ai aimé qu’il nous le montre et qu’il nous le fasse partager.

Il nous a communiqué un peu de folie, son envie de vouloir découvrir, de changer, le courage de le faire. Ça m’a donné envie d’explorer plein de choses, ça m’a enchanté. Je retiens que, si on veut on peut, et qu’une expérience est toujours bonne à vivre ».

Sofia 16 ans

« Il a eu un parcours de fou, un parcours super C’était très touchant, aussi parce qu’il a eu des épreuves On dirait que c’est la danse qui l’a sauvé. Il nous a témoigné son courage et qu’il y croit toujours. Et qu’il aime raconter des histoires avec la danse.

Ça m’a reconnectée à des souvenirs enfouis, agréables et pas agréables »

Retour haut de page